Immobilier au Luxembourg : bulle ou pas bulle ?


Partager cet article


Le développement du marché de l’immobilier au Luxembourg reste l’un des plus importants en Europe et il l’a été sans discontinuer depuis au moins ces quinze dernières années. Certes la situation démographique d’abord, géographique ensuite et sa situation politique d’une stabilité rare ont contribué à ce que l’immobilier devienne une valeur refuge, sans grand risque de retournement. 
 
Cette situation va-t-elle évoluer positivement ? En d’autres mots le secteur immobilier peut-il évoluer dans le contexte économique actuel ? 
 
L’agence Immobilière Du Grand-Duché, un acteur de ce marché immobilier à Luxembourg, anticipe une évolution de croissance continue de l’ordre de 4,5% par an jusqu’en 2020, essentiellement à cause d’une demande en forte croissance tributaire des signes révélateurs et des atouts économiques du pays. 
 
Le Luxembourg verra dans un avenir proche une expansion urbaine jamais vue jusqu’à présent. De ce fait une transformation démographique sans aucun précédant va complètement bouleverser le marché de l’immobilier. Les économies émergeantes se focaliseront inévitablement sur ce petit marché en si forte croissance et chercheront à profiter de cet essor immobilier, dont la régularité sécurise fortement ces investisseurs. 
 
D’autant que Luxembourg ne dispose pas de surfaces résidentielles, ni dans l’immobilier de bureau, capable de répondre en 2018 à la demande. Et cette demande a toutes les chances de se développer. Le seul bémol concerne les infrastructures de transports qui devront très vite s’adapter à une demande d’investisseurs institutionnels et de capitaux privés puisque Luxembourg restera une destination privilégiée pour les particuliers détenteurs de fortune. 
 
En conclusion, le Luxembourg n’est pas à la veille d’une récession, n’oublions pas que le budget de l’Etat repose pour 37% sur le marché immobilier.